Ouverte en 1928 par la Compagnie du Midi, après de longues années de construction, la ligne de Pau à Canfranc (Espagne), longue de 92 km, constitue la section française du transpyrénéen occidental. Elle ne comporte pas moins de 24 tunnels dont un hélicoïdal de 1800 m. et le tunnel international du Somport long de 8000 m. La déclivité atteint sur cette ligne les 43 pour mille et seule la traction électrique permettrait d’exploiter cette ligne à voie normale. Le 27 mars 1970, l’aventure prit fin lorsque les freins de la rame, immobilisée sur une pente à 25 pour mille, cédèrent . Le train fou et sans chauffeur, aborda le pont de l’Estanguet et arracha sa cage métallique. Convoi et pont plongèrent dans le gave. Le trafic ne reprit jamais.

Get Directions

Aujourd’hui, côté français, c’est l’autocar qui a remplacé le train et qui franchit donc le col du Somport avant l’ouverture du tunnel routier, construction qui a fait couler tant d’encre dans la vallée de l’Aspe. Côté espagnol, il existe toujours 2 trains par jour à destination de Jaca et de Saragosse.

Les photographies présentées vous permettront de découvrir l’état de la fin de cette ligne en août 2002 (de chaque côté du tunnel du Somport). Je ne peux pas passer sous silence la gare de Canfranc, gare monumentale dont le bâtiment principal mesure plus de 200 m. de long. Les installations occupent toute la place disponible dans cette vallée étriquée. Ce lieu est devenu le sanctuaire d’une époque révolue que chacun peut visiter. Seule l’entrée espagnole du tunnel du Somport est inaccessible (cliquez sur les photographies pour les obtenir en grand format).

 

Tags: , , , , , ,

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.