module3_mAprès vous avoir présenté le projet, commençons par la réalisation de l’infrastructure d’un des 3 modules.

Commençons donc par le module de droite, le module n°3 (cliquez sur la photographie pour l’obtenir en grand format).

J’ai décidé d’intégrer au caisson les pieds, la méthode brevetée Lecoq (il se reconnaitra!!!). Ce caisson est réalisé très classiquement en contreplaqué de 10 mm afin de garantir une bonne tenue dans le temps. Les pieds sont en tasseau de 35 par 35 mm.

Les pieds sont fixés au caisson par des boulons et des écrous avec frein filet M8. Une rondelle a été insérée entre la platine (voir schéma ci-dessous) et le pied. Tous les autres éléments seront fixés par des boulons, des écrous à frein filet ou des écrous papillon M6.

Afin de pouvoir faire rentrer les pieds dans le module, l’axe de rotation de chaque pied n’est pas à la même hauteur. Sachant qu’il faut par pied 40 mm (35 mm de tasseau et 5 mm de contreplaqué (entretoise)), l’écart entre les 2 axes doit donc être de 40 mm. D’où sur la platine, 2 trous de 8 mm à 40 mm d’écart. Mais seul un module doit être équipé de 2 pieds, les autres pouvant être équipés d’un seul pied.

Comme il faut donc 80 mm pour les pieds une fois repliés dans le module, il faut prévoir la menuiserie en conséquence. Ce module fait 200 mm de hauteur (80 mm pour les pieds et 120 mm utiles).

La platine n’est pas obligatoire mais elle évite d’avoir la tête du boulon de 8 mm visible sur la face avant. Elle se fixe à l’intérieur du module par 4 vis.

Il ne restera plus qu’à prévoir un système de fixation entre les modules. Différentes solutions existent du simple boulon et écrou aux dispositifs d’alignement en passant par  la cheville en bois. Mais le nec plus ultra est la solution décrite par Claude Loriol dans le n°599 de LocoRevue, la liaison isostatique.

piedsescamotables-1 piedsescamotables-2

Tags: , , , ,

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.